La diversité linguistique à l’école : le cas des enfants bilingues franco-turcs


Ertek B.

I. International Congress of Bilingualism Studies and European Turks, Paris, France, 28 October 2018, pp.35

  • Publication Type: Conference Paper / Summary Text
  • City: Paris
  • Country: France
  • Page Numbers: pp.35

Abstract

En France, il existe une réalité qu’il faut prendre en compte : « La France, qu’elle le veuille ou non, est devenue profondément multiculturelle ». Allemann-Ghionda et al., précisent que la population scolaire est « une donnée incontournable et que l’éducation plurilingue et pluriculturelle de tous les élèves devient indispensable ». La diversité linguistique et culturelle constitue un des enjeux majeurs de l’éducation au XXIème siècle. De plus en plus visible dans la société, les pratiques plurilingues sont peu reconnues à l’école. Aujourd’hui, toutes les classes sont multilingues et il n’est pas envisageable d’ignorer cette diversité linguistique. « […] si l’école s’intéresse aux langues parlées et transmises dans l’environnement familial, elle permet aux élèves d’une part de mieux assumer leur héritage linguistique et culturel, de mieux construire leur identité et d’autre part d’envisager leurs différences comme des richesses à partager ». Une prise de conscience réelle du développement du bi-plurilinguisme a lieu depuis plusieurs années. Comment alors articuler l’enseignement de la langue de l’école, le développement des langues familiales et l’apprentissage des langues étrangères ? Comment l’école peut-elle prendre en compte la diversité et la complexité des diverses situations linguistiques ? Quels sont les avantages d’une telle prise en compte et les inconvénients ? Pour les enfants bilingues franco-turcs, d’abord commencer par donner une place symbolique à la langue turque et faire ressentir aux enfants le besoin, la nécessité d’utiliser leur langue. Il est indispensable de former les enseignants à ce sujet pour qu’ils s’abstiennent de porter des jugements trop hâtifs notamment sur l’interdiction de parler le turc à la maison ainsi que de minimiser et de combattre les idées reçues qui peuvent être dangereuses. Il est essentiel de faire de l’école un espace d’échange et d’ouverture à l’Autre, aux Autres.