Développement du lexique en turc et en français d’élève bilingues franco-turcs et monolingues turcs et français âgés de 6 à 10 ans


Ertek B.

Journée des doctorants , Rouen, Fransa, 27 Mart 2017

  • Basıldığı Şehir: Rouen
  • Basıldığı Ülke: Fransa

Özet

De nombreux travaux sont effectués sur la thématique du développement lexical des enfants aussi bien monolingues (Bassano, 2000 ; Kern, 2005) que bilingues (Treffers-Daller et al., 2007 ; De Houwer, 2009 ; entre autres). Leur cas est mis en avant de par leur situation économique et souvent le lien qui en est fait avec l’immigration. La question de la scolarisation est prégnante en raison d’un besoin « urgent d’examiner, en France, la relation entre le maintien de la langue familiale et la réussite scolaire des enfants bilingues tardifs » (Abdelilah-Bauer, 2006) et bien d’autres questions comme l’échec scolaire des enfants issus de l’immigration. Des résultats contradictoires ressortent : un retard lexical par rapport aux enfants monolingues (Ammerlaan et al., 2001), le retard ne concernerait que les activités littéraciées (Akinci, Jisa & Kern, 2001) ou encore les difficultés seront dues à des facteurs individuels et socio-culturels (Gregory & Williams, 2000).

Nous avons réalisé une étude auprès d’enfants monolingues français, monolingues turcs et bilingues franco-turcs en France et en Turquie sur une période de deux ans. L’échantillon se compose de 180 enfants au total dont 90 filles et 90 garçons. Le but de cette étude est de parvenir à comprendre comment se développe le lexique chez les enfants monolingues et bilingues et les facteurs qui y influent. Pour ce faire, nous avons réalisé une étude transversale avec le logiciel « Wortschatz- und Wortfindungstest für 6- bis 10-Jährige » de Glück (2011). Le test est composé de questions (95 au total) de vocabulaire expressif (dénomination de photos) et de découverte de mot. La version allemande est celle standardisée d’origine et il existe aussi une version turque. Pour effectuer une comparaison, nous l’avons adapté en français. Les tests ont été effectués par des locuteurs natifs dans les deux langues cibles : le turc et le français.

Les premiers résultats révèlent un meilleur niveau de la langue turque chez les enfants bilingues entre 6-7 ans puis une nette amélioration de la langue française chez les bilingues entre 8-9 et un écart plus rapproché entre les deux langues chez les bilingues entre 10-11 ans. Les réponses données par les enfants bilingues entre 6-7 ans sont de nature verbale. Avec l’âge, les verbes sont accompagnés d’adjectifs puis deviennent des phrases plus complètes entre 10-11 ans.